Sexualité et contraception : guide en ligne

Une fois utilisées correctement, les méthodes contraceptives empêchent efficacement les grossesses accidentelles. Elles sont surtout pratiques chez les jeunes qui explorent encore le monde de la sexualité et contraception. Il existe de nombreuses méthodes pour se protéger. Il est vivement conseillé de prendre le temps d’en savoir plus afin de déterminer la solution qui correspond le plus à vos besoins et à votre mode de vie.

Les principaux avantages de la contraception

Les jeunes sont particulièrement exposés aux problèmes de grossesse. Comme la sexualité contraception stipule, la prévenance permet d’éviter de tomber enceinte jusqu’à ce que le corps soit pleinement capable de supporter une gestation. Cette solution peut également prévenir la grossesse chez les personnes âgées. Ainsi, l’utilisation de contraceptifs réduit le besoin d’avortement en empêchant les grossesses non désirées. Elle réduit donc les cas d’avortement à risque, l’une des principales causes de décès maternel dans le monde.

La contraception est efficace pour la réussite de la planification familiale, c’est-à-dire planifier quand avoir des enfants et combien en avoir. Cela implique le choix du début de la vie de parents, de l’intervalle d’âge entre les enfants et le moment d’arrêter d’enfanter. Retarder ou espacer les bébés permet aux femmes et aux hommes de suivre des objectifs d’éducation et de carrière qui peuvent être interrompus par le fait d’avoir des enfants. La contraceptive responsabilise les gens et augmente leur capacité à gagner plus. Avec moins d’enfants, les familles peuvent également investir davantage du temps dans chaque enfant.

Choix de contraception : laquelle vous convient le mieux ?

Il existe plusieurs types de contraception qui peuvent empêcher une grossesse non planifiée. Elles diffèrent les unes des autres au niveau de la durée et du mode d’utilisation. Il serait pertinent d’opter pour la contraception qui correspond à votre style de vie.

Le premier facteur à prendre en compte est votre disponibilité à réitérer la méthode contraceptive. Dans le cas où vous êtes disposé à utiliser la méthode à chaque fois que vous avez des relations sexuelles ou moins fréquemment, mieux vaut opter pour une contraception à courte durée. Il peut s’agir de condoms, de pilules ou d’injections. Le risque réside dans la possibilité où la grossesse survient si jamais la mesure n’a pas été faite au moment convenu. Si vous utilisez la pilule ou l’injection et que vous êtes satisfait de ces méthodes, vous pouvez consulter votre médecin généraliste pour des fournitures répétées. C’est plus pratique que de vous rendre dans les cliniques.

Le second point important concerne le moment où vous souhaitez tomber enceinte. La contraception à action prolongée réversible n’est recommandable que si vous vous projetez de donner naissance après de nombreuses années ou jamais. Elle offre un certain confort étant donné sa longue durée et sa fiabilité. Si vous souhaitez qu’elle soit changée ou retirée, il est important de ne pas avoir de relations sexuelles ou d’utiliser une méthode de contraception supplémentaire 7 jours avant votre procédure, sinon vous courrez un risque de grossesse non planifiée. Il serait préférable de contacter votre médecin généraliste pour organiser le montage.

Contraception et sexualité : les informations bonnes à savoir

Vous pouvez commencer la contraception à tout moment de votre cycle, mais si vous avez des relations sexuelles non protégées et risquez de tomber enceinte, vous ne pourrez peut-être pas avoir le type de contraception que vous avez choisi à ce moment-là. Seuls les préservatifs vous protègent contre les infections sexuellement transmissibles. Si vous n’avez pas utilisé de protection ou si vous pensez être enceinte, il est judicieux d’effectuer une contraception d’urgence.

À l’ère actuelle, la sexualité et contraception vont de pairs. Pour que la contraception soit accessible à tous, la plupart de ces solutions sont disponibles auprès de tout médecin généraliste. Si vous préférez, vous pouvez vous rendre dans une clinique. Une infirmière ou un médecin vous informera de vos options et vous aidera à décider de ce qui vous convient. 

Les contraceptions d’urgence et leurs modalités

Si vous avez eu un acte sexuel sans contraception, ou pensez que votre méthode a peut-être échoué, il existe différents types de contraception d’urgence que vous pouvez utiliser. Le dispositif intra-utérin (DIU) est l’option la plus efficace à ce jour. Il peut être installé jusqu’à cinq jours après un rapport sexuel, ou jusqu’à cinq jours à compter de votre ovulation. Il empêche la fécondation ou l’implantation d’un ovule fécondé contre la paroi utérine.

En seconde position, il y a la pilule contraceptive d’urgence (ou pilule du lendemain) avec l’ingrédient ulipristal acétate. Elle est efficace à condition d’être absorbée cinq jours après le rapport sexuel. Il existe par ailleurs la pilule contraceptive d’urgence avec l’hormone lévonorgestrel. Elle peut être prise trois jours après le rapport sexuel. Plus tôt elle est ingérée, mieux elle est efficace. Ces pilules sont disponibles auprès des pharmacies. Elles sont d’ailleurs les plus susceptibles d’arrêter ou de retarder l’ovulation, pour ainsi dire, la libération d’un ovule. Elles ont également pour effet l’arrêt de l’implantation d’un ovule fécondé dans l’utérus.

Conseils pour réparer des mains abîmées
Comment faire baisser le taux d’hémoglobine glyquée ?