Les huiles essentielles bio, un choix éco-responsable

Les huiles essentielles bio

La fabrication et l’utilisation des huiles essentielles sont actuellement de plus en plus répandues dans de nombreux pays du monde. Ceci est dû au fait que ce produit possède de multiples vertus dans le domaine de la beauté et du bien-être, et peut être utilisé dans plusieurs domaines de la vie quotidienne. Les différentes étapes par lesquelles il faut passer pour obtenir certaines huiles essentielles nécessitent l’extraction d’une quantité importante de feuilles, de fleurs, d’aiguilles, d’écorces ou de racines selon la plante utilisée. Une méthode qui est assez impactante pour la santé de l’environnement. Cependant, il existe de nombreuses huiles essentielles moins toxiques et nécessitant moins de ressources pour être fabriquées, ce qui les rend plus respectueuses de l’environnement. Mais comment reconnaître une meilleure huile essentielle bio ? Quelles sont les huiles essentielles les plus écologiques ? Comment sont-elles traitées ? Comment choisir des huiles essentielles éco-responsables ? Quels sont au final les bienfaits des huiles essentielles ? Ce guide vous aidera à trouver et à identifier les huiles essentielles les plus écologiques et à préserver la santé de l’environnement.

Comment reconnaître une meilleure huile essentielle biologique ?

Il est vrai que les huiles essentielles sont toutes extraites de plantes, cependant, il ne faut pas toutes les mettre dans le même panier, car si certaines sont toxiques pour l’environnement ainsi que pour notre santé, d’autres sont inoffensives. Si vous envisagez d’en acheter, privilégiez celles qui sont plus écologiques et qui permettent de se sentir bien sans nécessiter trop de ressources pour leur fabrication. Il est donc important de savoir quel type d’huile essentielle vous allez acheter, surtout si vous voulez faire un geste écologique. En effet, deux huiles essentielles peuvent être différentes même si elles proviennent de la même plante. La partie de la plante dont elle a été extraite, ainsi que la façon dont elle a été traitée, apportent leurs propres changements. Ainsi, pour reconnaître une huile essentielle biologique, il est important de connaître son origine, la matière première utilisée pour la fabriquer et la partie de la plante dont l’huile essentielle a été extraite.

Quant à l’eau florale hydrolat, elle permet un soin plus doux des propriétés de la plante que son huile essentielle. Il est important de savoir que tous les hydrolats présents sur le marché ne sont pas identiques. La qualité de certains peut être facilement vérifiée et malheureusement d’autres critères relatifs à leur efficacité ne sont pas toujours divulgués.

Quelles sont les huiles essentielles les plus écologiques ?

La transition vers un mode de vie écologique et l’adoption de réflexes zéro déchet vous conduisent vers des solutions naturelles. Les huiles essentielles en font partie.

Maintenant que vous savez que les huiles essentielles peuvent provenir de différentes parties de la plante, il est temps de savoir quel type d’huile essentielle est plus écologique. En effet, comme les huiles essentielles proviennent de l’extraction d’une certaine quantité de différentes parties d’une plante, elles peuvent être considérées comme un produit qui nuit à l’environnement. Cependant, ce serait une erreur de considérer toutes les huiles essentielles comme un facteur de dégradation de l’environnement, car il existe en effet des huiles qui ne nécessitent pas autant de ressources que d’autres. Il est donc important de privilégier les huiles essentielles qui nécessitent moins de ressources, comme celles de la lavande fine. En revanche, les huiles essentielles de menthe poivrée ou de bois de rose nécessitent beaucoup de ressources et peuvent avoir des effets négatifs sur l’environnement. 

Comment les traiter ?

Les huiles essentielles sont composées de molécules aromatiques très fortes, il est indispensable de respecter les méthodes d’application, les précautions et le dosage pour prévenir tout risque.

Les huiles essentielles sont obtenues par deux méthodes selon le type de plante. La première est l’expression par pression à froid. C’est le cas pour les agrumes, notamment les petites graines de bigarade, de citron et d’orange. La seconde méthode est la distillation en effectuant un entraînement à la vapeur. En dehors de ces deux méthodes, un aspect qui différencie également la propriété d’une huile essentielle d’une autre est son chémotype. Il s’agit d’une sorte de carte d’identité propre à l’huile essentielle. Celle-ci diffère en fonction de certains critères. D’une part, même s’il s’agit d’une seule plante, le chémotype peut varier en fonction de la partie de la plante à partir de laquelle l’huile a été obtenue. Il peut s’agir d’eau florale, d’huile extraite des feuilles, de l’écorce ou de la racine de la plante. D’autre part, les propriétés et les modes d’action de l’huile essentielle varient également en fonction des conditions dans lesquelles la plante a poussé. On parle ici d’ensoleillement, d’altitude et de la nature du sol dans lequel elle a poussé. Tous ces critères doivent être pris en compte pour être sûr de choisir la bonne huile essentielle.

Comment choisir ses huiles essentielles éco-responsables ?

Une façon de choisir les bonnes huiles essentielles est de lire attentivement les étiquettes lorsque vous les achetez. Pour cela, il est important de connaître leur signification. D’abord, pour distinguer une véritable huile essentielle d’un produit comme l’hydrolat ou autre, il faut voir la mention huile essentielle sur le contenant. Ensuite, pour s’assurer que l’huile n’est pas dénaturée, vous devez voir une mention 100% pure et naturelle. Et si celle-ci est composée d’un autre support huileux, ce dernier doit être bien indiqué. Vous pouvez également voir sur le flacon le label HECT ou Huile Essentielle Chémotypée, c’est une indication qui garantit la qualité de l’huile essentielle en question tant sur le plan chimique que botanique. Enfin, la mention Bio doit également figurer sur votre flacon. Cela signifie que la plante extraite a été cultivée selon les principes de l’agriculture biologique, sans OMS, sans pesticides ni engrais chimiques qui peuvent la rendre toxique.

Ainsi, en plus de fournir des huiles essentielles de qualité, vous contribuez à une démarche éthique et éco-responsable.

Quels sont les bienfaits des huiles essentielles ?

L’utilisation des huiles essentielles apporte de nombreuses vertus pour la santé et le bien-être. Dans le domaine de la médecine douce, les hydrolats et leurs bienfaits sont principalement utilisés en aromathérapie. Il s’agit en effet de la solution aqueuse qui est obtenue lors d’une distillation complète d’une plante pour obtenir l’huile essentielle. Les hydrolats sont également appelés eaux florales. Les hydrolats ont de nombreuses vertus médicinales. Ils peuvent soulager diverses infections et ne présentent quasiment aucune contre-indication. Ils sont également solubles dans l’eau, ce qui les rend faciles à utiliser. Ils peuvent être appliqués aussi bien sur les cheveux que sur la peau, car ils permettent à la fois de maintenir la santé de vos cheveux et de rendre votre peau douce et saine, en éliminant toutes les bactéries et micro-organismes grâce à l’hydrolat antiseptique.

En outre, les huiles essentielles d’orange et de pamplemousse sont fortement recommandées pour augmenter l’énergie et soulager le stress. Un moyen simple et efficace de rester dynamique et positif toute la journée !

Pour finir, elles aident aussi à maintenir l’équilibre hormonal. Pendant la ménopause, les femmes sont susceptibles de connaître divers déséquilibres hormonaux. De nombreuses huiles essentielles sont donc efficaces pour remédier à la prise de poids, aux insomnies ou aux bouffées de chaleur : le citron, la racine douce ou le basilic. L’huile de basilic réduit le stress et l’anxiété, tandis que le citron et la racine douce réduisent l’insomnie et la perte de poids.

Les avantages de la vente à domicile de cosmétiques
Quels sont les bienfaits du CBD ?